Le Vin des autres, par Alain Leygnier

21 avril 2015
par Levindesautres
0 Commentaires

Alain Brumont recommande : Xavier Ausás, Jean-Luc Thunevin, Pierre Lurton

201109261123

A Madiran, 1400 ha au nord-est de Pau, il y a l’avant et l’après Alain Brumont. Avant, dans les années 1950/1980, le madiran est un rouge plutôt alcooleux, rustique, pataud, asséchant, souvent issu de récoltes immatures, sans charme ni intérêt. Avec Alain Brumont, un madiran rénové voit le jour. Fondé sur un tannat en majesté, récolté à maturité, élevé en fût neuf, à l’image des grands crus du Bordelais, il s’affirme comme une des références du Sud-Ouest.

Tout  commence en Cliquez ici pour lire la suite

14 avril 2015
par Levindesautres
0 Commentaires

Quinze rosés d’été.

WP_20150304_004

Voici revenu le temps des rosés, avec l’été en perspective. Des vins qui font un tabac. Nous en consommons environ 8,3 millions/an, 9 Français sur 10 boivent du rosé.  Pourquoi ce succès ? Parfumé, frais, facile à boire, éclectique, d’accès immédiat, bon marché, le rosé colle aux nouveaux styles de consommation : repas moins structurés, cuisine exotique, simplicité, convivialité. Ces quinze vins ont été choisis le 4 mars 2015 au Caves Legrand, à Paris, lors d’une présentation organisée par Clair Cliquez ici pour lire la suite

6 avril 2015
par Levindesautres
0 Commentaires

SoSauternes : la reconquête par l’eau gazeuse.

SO12VIS packshot HD SBL

Mi-Perrier, mi-sauternes, avec des glaçons et un zeste d’agrumes. C’est le cocktail mis au point au château Bastor-Lamontagne pour sauver le liquoreux bordelais de la débâcle. Nom de code : SoSauternes.

« Le sauternes, personne n’en veut », déplore Michel Garat, directeur du château Bastor-Lamontagne, à Preignac. Personne n’en veut, en tout cas, pas assez pour sortir de l’ornière un vignoble de 2200 ha, où 170 vignerons commercialisent 40 000 hl/an, une goutte d’eau dans l’océan des 6, 4 millions d’hl du Cliquez ici pour lire la suite